L’euro numérique devrait être comme la monnaie : sûre et anonyme

Pourquoi le consommateur paie-t-il avec des billets et pièces ? La monnaie offre tout d’abord l’anonymité et la confidentialité lors du processus de paiement. C’est surtout en Allemagne que la monnaie occupe une place importante en tant que moyen de paiement, notamment en raison de ces caractéristiques essentielles. Cependant, la crise liée au coronavirus entraîne un changement dans les habitudes de paiement : le paiement sans contact connaît une forte augmentation. Dans sa dernière publication intitulée « Report on a digital euro », la Banque centrale européenne (BCE) a déclaré que, bien que les espèces restent encore le moyen de paiement le plus utilisé surtout en Allemagne, il existe une nette tendance à l’utilisation accrue des formes de paiement numériques et innovantes. Ce changement dans les habitudes de paiements se manifeste non seulement en Allemagne, mais dans toute l’Europe. 

La numérisation requiert de la monnaie numérique

La zone euro se doit d’être préparée pour l’avenir et prête à réagir aux changements à court terme. L’introduction d’une monnaie numérique de la Banque centrale ou « Central bank digital currency » (CBDC) pourrait constituer un moteur à la numérisation et à l’innovation dans la société européenne. La BCE définit cet euro numérique comme une représentation électronique de la monnaie de la Banque centrale, qui doit être accessible aux citoyens et aux entreprises. La monnaie est complétée par la monnaie numérique comme autre type de paiement.

La conception reste encore à définir

La BCE n’a pas encore spécifié la conception de l’euro numérique. Outre les considérations sur les modèles possibles, la Banque centrale a défini dans le rapport susmentionné ses exigences (clés) pour une telle monnaie numérique. Dans le rapport, la BCE décrit les conditions nécessaires pour introduire un euro numérique et les approches possibles pour sa conception.

Feedback souhaité

Une large acceptation de l’euro numérique est indispensable. Afin d'évaluer la conception de l’euro numérique, ainsi que les cas d'utilisation les plus appropriés, la BCE a sollicité l'opinion publique sur une monnaie numérique de la Banque centrale en Europe dans le cadre d'une consultation en ligne. Les citoyens, les institutions et les experts ont eu l'occasion de présenter leurs points de vue et leurs propositions de solutions. Le feedback était énorme et montre l'intérêt majeur que suscite le sujet : la BCE a reçu plus de 8 000 réponses et les premiers résultats ont déjà été publiés. Selon ces résultats, plus d'un tiers des participants demandent un euro numérique qui garantisse la confidentialité dans les opérations de paiement. La sécurité et l’influence paneuropéenne de la monnaie numérique sont également des objectifs importants. La monnaie numérique de la Banque centrale doit donc refléter les caractéristiques essentielles de la monnaie physique.

Décision attendue en milieu de l'année

D'autres résultats de la consultation suivront au printemps. Sur la base de ces éléments et des résultats de la précédente enquête interne, la BCE souhaite décider du lancement du projet d'euro numérique au milieu de cette année.

Dans le cadre d’une interview en ligne sur « Reuters Next », la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a indiqué qu’elle compte sur l’introduction de l’euro numérique dans les prochaines années – le nouveau moyen de paiement pourrait donc bientôt devenir une réalité.

Pour de plus amples informations :

Banque centrale européenne : Report on a digital euro, Bruxelles, octobre 2020

Banque centrale européenne : ECB digital euro consultation ends with record level of public feedback, 13/01/2021

Auteur : Anja Kamping

0 commentaires:

Publier un commentaire