Configurer EBICS en un rien de temps

Celui qui veut utiliser EBICS doit s’assurer de ne pas faire d'erreur, et de ne rien oublier. Depuis les utilisateurs aux droits en passant par les comptes : les utilisateurs d’EBICS doivent considérer beaucoup d’aspects et configurer de nombreux paramètres. Pour son client EBICS (TRAVIC-Port), PPI a développé un assistant afin d’enregistrer les données requises plus rapidement et de manière centralisée.

Il est vrai qu’il faut cliquer à de nombreuses reprises si on veut créer un nouvel utilisateur EBICS. Cela est également le cas pour la gamme de produits PPI, à savoir TRAVIC-Port. En plus d’un identifiant, le système demande de chaque utilisateur les données de base, le mot de passe initial ainsi qu’un dispositif de sécurité utilisé pour les connexions futures. Chaque utilisateur assume par ailleurs plusieurs rôles, dispose d’autorisations différentes et possède souvent plus d’un compte bancaire. Du fait que TRAVIC-Port est un système multibanque, il est nécessaire de créer également les accès bancaires respectifs. Souvent, la banque principale prend en charge cette tâche pour ses clients entreprises EBICS – et cela signifie en règle générale de longs appels téléphoniques pendant lesquels l’employé de la banque demande toutes ces informations.

Les institutions financières qui commandent l’assistant de configuration trouvent une nouvelle entrée directement sur la page d’accueil (voir fig. 1), ce qui facilite grandement les choses. À l’aide de dialogues, un assistant demande toutes les données nécessaires pour créer un nouvel utilisateur EBICS.


L’assistant veille également à ce que les données soient toujours saisies aux bons endroits. C’est particulièrement pratique car le système configure l’agent de téléchargement, par exemple, via une autre rubrique que les accès bancaires et les utilisateurs. Si cela est logique, cela complique cependant la saisie rapide, cause des erreurs lors d’une nouvelle configuration et est donc fastidieuse. Les dialogues évitent les oublis de données importantes et permettent également de voir d’un coup d’œil les informations réellement nécessaires. Par exemple, la première action à faire est de configurer un nouvel accès bancaire – que ce soit fait par l’institution financière ou par l’administrateur du côté client n’a aucune importance. Le dialogue demande toutes les informations pertinentes et indique le travail qui reste à accomplir. Pour un accès bancaire, il s’agit de sept dialogues à traiter (voir fig. 2).


Une fois que tous les accès bancaires sont configurés, on passe aux utilisateurs. Un petit cabinet d’avocats, par exemple, souhaite configurer une autorisation de compte pour le propriétaire, deux avocats salariés et un assistant – avec des autorisations différentes pour chaque personne. La gérante souhaite bien sûr avoir tous les droits, pouvoir commander et valider les transactions sans limite et valider des transactions via une signature électronique disjointe pour ses collègues. En revanche, les deux avocats salariés sont autorisés à valider eux-mêmes des transactions jusqu’à un certain montant – et l’assistant peut saisir des paiements mais ne peut pas les valider. Tous les quatre doivent pouvoir consulter les relevés de compte qui sont téléchargés depuis le serveur bancaire EBICS. Tout cela est facilité par un dialogue qui permet de créer des nouveaux collègues pour un client entreprise déjà créé (voir fig. 3).


Vous voulez gagner du temps pour vous et pour vos clients lors de la mise en place d’EBICS ? N’hésitez pas à nous contacter. L’assistant de configuration peut être facilement commandé via un CR et est ensuite disponible dans TRAVIC-Port.


Auteur : Christian Veith









Réactions :

0 commentaires:

Publier un commentaire