Erreurs de format des ordres EBICS – services de test pourraient aider

EBICS a été spécialement conçu pour des échanges de données sécurisés et performants avec des fichiers de toute taille entre banques et entreprises. Pour les ordres de paiement le contenu d'un fichier à envoyer vers le serveur EBICS doit toujours correspondre à l'opération métier définie (type d'ordre, paramètre FileFormat ou BTF) et aux spécifications de formats y afférentes. Lors des remises de paiements, des fichiers de remise contenant des transactions unitaires regroupées par compte du donneur d'ordre sont couramment utilisés. La création de comptes-rendus (HAC et PTK) des procédures EBICS côté serveur est en partie spécifique au format des ordres de paiement. Les vérifications d'autorisation et la création des comptes-rendus requièrent donc que le serveur bancaire EBICS connaisse et puisse lire au moins les informations importantes du format de remise (par exemple compte du donneur d'ordre et montant). Afin de lire ces informations le serveur bancaire EBICS effectue un contrôle de format. Généralement il interrompt le contrôle dès que la première erreur de format est détectée. L'ordre est refusé en raison d’une erreur de format laquelle est documentée dans le compte-rendu client.

Pourquoi le fichier n'est-il pas entièrement vérifié et pourquoi les erreurs détaillées ne sont-elles pas consignées dans le compte-rendu client ?

Il y a plusieurs raisons à cela. En premier lieu les contrats de services habituels pour l'e-banking via EBICS visent à la remise et au traitement rapide des fichiers corrects. Une vérification intégrale du format avec compte-rendu d'erreurs n'est pas incluse et ne fait pas partie des tâches fondamentales d’un serveur bancaire EBICS. En plus, les capacités des serveurs bancaires doivent être utilisées pour le traitement immédiat des ordres conformes au format et non pour l'analyse de fichiers incorrects.
Mais comment une institution financière peut-elle offrir à ses clients entreprise un service qui améliore la qualité des ordres de paiement quant au format et au contenu, sans charger inutilement le serveur bancaire EBICS ?

Les clients pourraient pour cela utiliser des services de test tels que la plateforme de test ISO-20022. Dans le cadre de l'harmonisation des paiements suisses, les banques suisses offrent déjà une telle plateforme à leurs clients afin de tester les formats d'entrée et de sortie.

La plateforme de test simule les conditions en production spécifiques à la banque. À l'aide de cette plateforme, les messages banque-entreprise XML peuvent être validés et l'interface banque-client peut être simulée.

Un élargissement de la plateforme test ISO-20022 à la vérification des ordres de paiement pour des conventions de format et des contenus propriétaires peut encore améliorer considérablement la qualité du fichier. En faisant préalablement une vérification complète de format des ordres de paiement, des erreurs pourraient être identifiées rapidement et facilement, grâce à un compte-rendu d'erreur détaillé.

Il est ainsi possible, lors d’une vérification préalable, de détecter et de corriger les fichiers dont le format et le contenu ne sont pas corrects, avant de les envoyer vers le serveur EBICS.


Auteur: Aline Wendler et Michael Lembcke
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire