Le Portugal à l’heure d’EBICS

Comme l’ont fait les banques françaises à partir de 2009 et les banques allemandes en 2008, de nombreuses banques portugaises ont décidé d’utiliser le protocole EBICS dans le cadre de leurs échanges de flux financiers avec les entreprises.

Deux raisons principales ont motivé ce changement:

1. L’arrêt du réseau X25 planifié par Portugal Telecom pour le 30 juin 2014,
2. L’incapacité de certains protocoles utilisés jusqu’à présent de transférer des fichiers constitués d’enregistrements de taille variable, comme c’est le cas pour les formats SEPA.

Les banques portugaises  devaient donc proposer à leurs entreprises clientes un canal d’échange de substitution accessible, sécurisé, peu coûteux et transfrontalier.


Informées des retours d’expérience positifs sur la migration et l’utilisation au quotidien du protocole EBICS en Allemagne et en France, ces banques portugaises ont décidé d’ajouter le canal EBICS à leur offre de services. Certaines d’entre-elles ont d’ailleurs retenu pour cela le logiciel TRAVIC-Corporate, serveur bancaire édité par PPI.

La version retenue est la version 2.4, identique à celle en vigueur en France à l’heure actuelle. A ce jour seul le profil T est opérationnel.

Les types de flux échangés via le canal EBICS sont divers et variés: paiements domestiques au format PS2, ordres de virement Swift MT101, virements et prélèvements SEPA SCT et SDD, relevés de compte, confirming, taux et cotation des devises, formats propriétaires pour les lettres chèques et le factoring…

De plus, voilà quelques mois déjà que quelques éditeurs implantés au Portugal proposaient des logiciels entreprise supportant le protocole EBICS. C’est notamment le cas de METACASE, le partenaire Portugais de PPI, qui a implémenté la gestion du protocole EBICS dans Target One, la plateforme de gestion dont METACASE est l’éditeur. Cette implémentation du protocole EBICS avant même que des banques portugaises n’ouvrent leur canal se justifiait par la demande de certaines entreprises portugaises de pouvoir échanger des flux financiers avec des banques allemandes et/ou françaises.

Le choix opéré par une majorité de banques portugaises démontre donc que le protocole EBICS a vocation à devenir un protocole largement déployé en Europe, contribuant ainsi à des échanges entreprise-banque sécurisés, facilités et peu coûteux au sein de la zone SEPA.

Marc Dutech
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire